Les estiflòls

Collecté en 2000 Sur la Commune de St-Chély-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Au printemps, quand Jean-Daniel était jeune berger, il lui arrivait de fabriquer un sifflet (estiflòl) avec une branche de noisetier.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

JEAN-DANIEL TARAYRE

né en 1951 à Renjard de Saint-Chély.

Transcription

Occitan
Français
« Quand anave gardar lo tropèl, aquí… Parce qu'aviam una devesa que nos caliá gardar, parce que i aviá pas d'erams, aquí, i aviá pas de clôtures.E alara, lo matin, m'envoiavan anar gardar aquel tropèl. E alara, de còps, jo(g)ave d'armonica e, maisses còps, aquí quand aquò èra la prima, que la saba montava, e ben copave de noisetiers,aquí, e ambe lo cotèl, aquí, aviái totjorn un brave cotèl a la pòcha, e fasiái d'estiflòls. Fasiái d'estiflòls aquí ambe d'englanas, d'englanièiras, quoi,en finala. Et oui,aquò èra la bròca de l'englanièira. »
Les petits bergers
« Quand j’allais garder le troupeau, là... Parce que nous avions un pré où il fallait garder car il n’y avait pas de barbelés, là, il n’y avait pas de clôtures. Et alors, le matin, ils m’envoyaient garder ce troupeau. Et alors, parfois, je jouais de l’harmonica et, d’autres fois, quand c’était le printemps, que la sève montait, eh bien, je coupais des noisetiers, là, et avec le couteau, là, j’avais toujours un bon couteau à la poche, et je faisais des sifflets. Je faisais des sifflets là avec des noisetiers, quoi, finalement. Et oui, c’était la branche du noisetier. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...