Las trochas

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de St-Chély-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La pêche, souvent pratiquée avec des techniques prohibées, procurait un complément d’alimentation ou de revenu apprécié.

Les bons braconniers respectaient les équilibres naturels.

Ethnotexte

JEAN CHASSAN

né en 1924 aux Cambous de Saint-Chély d'Aubrac.

Transcription

Occitan
Français
« Ieu ère un braconièr finit !
Aviam de filets a las paissièiras… N’i aviá de trochas !
Del matin al seras, aviam dètz o quinze quilòs de trochas atapadas a las nassas.
Las nassas èran ambe de fièls de fèrre o alara ambe de brefuèlhs.
Suls rajòls, quand fasiá cald, las trochas s’anavan resfrescar, metiam de filets. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...