Las ègas e los ases

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de St-Chély-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les équidés servaient surtout pour les déplacements et pour la fenaison et la moisson.

Les races les plus courantes en Rouergue étaient l’auvernhassa, la bretona et l’ardenesa.

En pays pentus, on utilisait les ânes (ases) et les ânesses (saumas) pour le transport à bât (bast) et les mulets (muòls) pour le travail des coteaux (travèrs) ou le transport de la production vers les marchés.

Ethnotexte

PIERRE NIEL

né en 1932 à Aulos de Saint-Chély.

Transcription

Occitan
Français
« Aviam las ègas e lo char-à-bancs.
Mon pèra crompèt sa premièira voetura en 50 mès, el, se podiá pas passar de las ègas.
E pièi, Salgas, La Bastidas, aquò èra una region que i aviá d’ases. Los bastavan. Dins cada ostal i aviá un ase. Èran pas luènh d’Espaliu, aquí, alara davalavan tot drech que i aviá pas cap de rota. Davalavan un fais de boès que vendián. Me’n rapèle un pauc. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...