La borièira

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de St-Chély-d'Aubrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Selon un calendrier immuable, les bêtes montent sur l'Aubrac le 25 mai et en redescendent pour la Sent-Guirald (Saint-Géraud), le 13 octobre. Elles passent la belle saison dans des pâturages d’altitude appelés montanhas.

Dans les burons (masucs), on fabriquait jadis la fourme d'Aubrac.

Pendant l'estive, on gardait toujours au moins une vache à la ferme, la borièira ou despensièira, pour avoir du lait.

Le mot cabecon n’est pas réservé au fromage de chèvre. Il existe des cabecons de vache et des cabecons de brebis.

Ethnotexte

PIERRE NIEL

né en 1932 à Aulos de Saint-Chély.

Transcription

Occitan
Français
« Aviam de faissèlas en boès per far de cabecons de un o dos quilòs. Apelavan aquò de cabecons. Aquò èra de fromatges d’ostal.
Fasiam aquò ambe la borièira.
La borièira, aquò èra una vaca, o doas, que se gardava a l’ostal. Montava pas. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...