Los bosigaires

Collecté en 1997 par IOA Sur la Commune de St-Beauzély Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Ceux qui avaient des terres laissaient parfois les plus pauvres travailler un espace inculte (bosiga) en échange de la moitié de la récolte : trabalhavan a mièjas.

En guise de fumure, ils faisaient des fornèls : ils faisaient sécher et ils brûlaient ensuite les genêts (ginèsses) qu'ils avaient arrachés.

Ethnotexte

Roger et Roland GAVALDA

nés en 1912 et 1930 à Alaret de Saint=Beauzély.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...