Lo lop e lo papeta Seguret

Collecté en 2000 Sur la Commune de St-Beauzély Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les anciens racontaient le temps où les loups rôdaient en Rouergue.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

LOUIS FRAYSSIGNES

né en 1916 à Saint-Beauzély.

Transcription

Occitan
Français
« Aquò èra lo pèra Seguret que racontava aquò. Enfin, parlava… A l'epòca, i aviá de lops un pauc pertot dins lo país.
Alara se trobava un jorn a aquela cabana, una casèla, apelan aquò una cabana m'enfin, e agèt recors a montar sus aquelas fustas que i a un certen nivèl, dins la casèla, per se parar dels lops. Aviá paur. Es vertat, es pas vertat… El lo racontava aquò.
Mès èran pas tan missants que çò que racontan dins las istoèras. Los lops avián mai paur dels òmes que los òmes avián paur dels lops ! Parce que èran paurucs, los lops, atacavan pas los òmes.
Los que tapavan un lop pichon o gròs avián una prima del Governament, de l'Estat. Èran recompensats, los que tapavan los lops parce que èran nuisibles a l'epòca. »
Les loups et le pépé Séguret
« C'était le père Séguret qui racontait ça. Enfin, il parlait… À l'époque, il y avait des loups un peu partout dans le pays.

Alors il se trouvait un jour à cette cabane, une cazelle, ils appellent ça une cabane mais enfin, et il dut monter sur ces poutres qu'il y a à un certain niveau, dans la cazelle, pour se protéger des loups. Il avait peur. C'est vrai, ce n'est pas vrai… Lui, il le racontait comme ça.
Mais ils n'étaient pas si méchants que ce qu'ils racontent dans les histoires. Les loups avaient plus peur des hommes que les hommes n'avaient peur des loups ! Parce qu'ils étaient peureux, les loups, ils n'attaquaient pas les hommes.
Ceux qui attrapaient un loup petit ou gros avaient une prime du Gouvernement, de l'Etat. Ils étaient récompensés, ceux qui attrapaient les loups parce qu'ils étaient nuisibles à l'époque. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...