Lo jòus sant

Collecté en 2000 Sur la Commune de St-André-de-Najac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Au printemps, au moment de la montée en sève, les enfants fabriquaient des trompes en écorce (còrnas, trompas, trompetas), des anches (caramèlas) et des sifflets (estufles, estuflòls, sublets, siblets…).

Pour retirer l'écorce (desruscar), il fallait réciter une formule incantatoire.

Jadis, trompetas, caramèlas et estufles servaient pour annoncer les offices pendant la semaine sainte, les cloches étant parties à Rome.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

GABRIELLE DALET

née Bacquier en 1901 au Grífoul de Saint-André.

Transcription

Occitan
Français
« Lo jòus sant los dròlles fasián de musica a la glèisa, sai pas a qun moment, ambe d'estufles e de caramèlas, de trompetas… Cadun portava la musica que li fasiá plaser, d'esquilons… De qué portavan mai ? Me'n soveni pas. »
Le jeudi saint
« Le jeudi saint, les enfants faisaient de la musique à l’église, je ne sais pas à quel moment, avec des sifflets et des chalumeaux, des trompettes... Chacun apportait l’instrument qui lui plaisait, des clochettes... Qu’apportaient-ils d’autre ? Je ne me souviens pas. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...