En tornent de Perpinhanh…

Collecté en 1989 Sur la Commune de St-André-de-Najac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Si le thème quelque peu grivois de cette chanson se prête bien à l'animation d'un repas de noce, elle fait aussi allusion aux migrations de métier et pouvait servir de chant de travail, en l'occurrence de missonièira.

Les missonièiras sont des chants de moissons dont le rythme assez lent s'accordait au travail des moissonneurs.

Anciennement attestée, elle existe en de nombreuses variantes en Rouergue et dans les autres provinces occitanes.

Son

ERNEST (CAMILLE) BOISSIERE

né en 1912 à La Barraque du Griffoul de Saint-André de Najac.

Transcription

Occitan
Français
« En tornent de Perpinhanh, (bis)
Rencòntri doas domaisèlas,
Ai, ai, ai !
Rencòntri doas domaisèlas,
Aquò rai !

Una m’invita a sopar, (bis)
E l’autra a cochar amb ela…

‘Del sopar, refusi pas, (bis)
Mès si, fa(gu)èt, de la cochada…

Jairai aquí al canton, (bis)
Sus un bracelet de palha…”

A l’ora de mièjanèch, (bis)
La palha s’èra alumada…

“Se n’èras vengut amb ieu, (bis)
Las te seriás pas brutladas,
Ai, ai, ai !
Las t’auriái plan bolegadas,
Aquò rai !” »

Pas de traduction pour le moment.

© Centre d’animation de loisirs en Rouergue (CALER) - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...