Totjorn l'ai coma lo vòle

Collecté en 2000 par IOA Sur les Communes de St-Amans-des-Cots, St-Côme-d'Olt Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette chanson féministe bilingue était également connue en Rouergue occidental où elle était chantée sur un air de branle.

Ethnotexte

ODETTE MARCILHAC

née Brun en 1930 à Sant-Amans des Cots.

Transcription

Occitan
Français
« Oh qu’elles sont bêtes les femmes
De n’ pas veiller à leur mari,
Moi, j’en ai un comme les autres,
Je le commande à mon plaisir.

Repic :
Totjorn l’ai coma lo vòle,
Totjorn l’ai coma me plai,
L’ai coma lo vòle,
Ieu l’ai coma me plai.

Quand je m’en vais à la messe,
Je commande à mon mari,
D’aller à la boucherie,
Et de me faire un bon bouilli.

Quand je reviens de la messe,
Je commande à mon mari,
De mettre couvert à table,
Et promptement servie.

Quand je m’en vais à la danse,
Je commande à mon mari,
De m’apporter la lanterne,
Et un manteau pour me couvrir.

Vers onze heures ou minuit,
Je vois venir mon mari,
Se mettant genou à terre :
“Madame voulez-vous venir ?

– Oh oui, brave madame,
Le bon mari que vous avez pris,
Apportez-lui donc un verre,
Pour trinquer avec lui.

– Oh non, non, brave madame,
Mon mari ne boit pas ici,
J’ai du bon vin dans ma cave,
Pour régaler mes amis,
Et de l’eau dans ma citerne,
Pour donner à mon mari.” »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...