Les ressaires de lòng

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de St-Amans-des-Cots Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L’émigration des Rouergats est ancienne. Dès le XVIIe siècle, ils partaient pour l’Espagne comme palefreniers, saisonniers (estivandièrs) ou maçons (peirièrs).

Les scieurs de long (ressaires) de la Viadène partaient à pied, généralement par petits groupes (souvent après avoir signé un contrat devant notaire et parfois rédigé un testament) avec une hache, une lame de scie et la chaîne sur les épaules.

Ils menaient une vie rude et frugale, couchant sur les copeaux des chantiers et se nourrissant d’oignons et de vin.

L'émigration saisonnière des scieurs de long vers l'Espagne semble avoir précédé le grand mouvement d'émigration vers Paris. Elle est mentionnée dès 1771 dans l'enquête de Mgr Champion de Cicé (publiée dans la collection départementale Al canton).

Ethnotexte

HENRI BOSC

né en 1926 à Servoles de Saint-Amans.

Transcription

Occitan
Français
« Les fraires del miu arrièire-grand-paire d’a Bèça [Sant-Amans] èran ressaires. Anavan ressar en Espanha. Partián a pè jusca Tolosa per prene lo trenh, d’a Sent-Amans ! La miá mamà ne'n parlava ben pro de sius oncles. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...