L'escabèl

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de St-Amans-des-Cots Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les còlas de moissonneurs travaillaient en cadence, en chantant, et les gavelairas qui les suivaient leur répondaient.

Les moissons mécanisées ont succédé aux moissons avec la fauç ou lo volam autour de la Première Guerre mondiale.

Il y eut tout d’abord des machines gavelairas, puis des ligairas.

Les ouvriers agricoles ne virent pas arriver ces machines d'un très bon œil.

Ethnotexte

HENRI BOSC

né en 1926 à Servoles de Saint-Amans.

Transcription

Occitan
Français
« Aprèssa, arribèt la machina, la gavelaira, l’escabèl e, quand l’escabèl arribèt a Sent-Amans, aquò èra un nommat Lagarda que n’aviá crompat un, èra un bocin temaire aquel paure òme, la nuèch, caliá que montèsse la garda a la machina. Les tipes li’n volián, les meissonaires, l’aurián tuat. Avètz compres, aquel monde ganhavan la crosta coma aquò… »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...