A Tolosa cal anar…

Collecté en 1997 Sur les Communes de St-Amans-des-Cots, St-Côme-d'Olt Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

On appelle molinièiras les chansons mettant en scène les meuniers. Ces chansons sur les moulins, les meuniers (molinièrs) et les meunières (molinièiras) ont toujours un contenu équivoque.

Celle-ci, appelée aussi "Cançon del rodet" et attestée dans la plupart des pays rouergats, est interprétée dans la région de Rignac accompagnée de gestes imitant le mouvement des meules (mòlas) en faisant tourner une assiette sur la pointe d'un laguiole, à l'aide d'un torchon. Vers Naucelle, on la chante en tapant le fond d'un verre sur la table en un mouvement circulaire.

Dans notre montage, Odette termine la chanson commencée par Laurette Hérail de Castelnau de Mandailles.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ODETTE MARCILHAC

née Brun en 1930 à Sant-Amans des Cots.

Transcription

Occitan
Français
« M'invitèron a sopar,
Per manjar una pola grassa. (bis)

Tot mangent la pola grassa,
Ne biurem fòrças taçadas,
D’aquel temps lo vent vendrà,
E lo rodet rodarà. »
À Toulouse il faut aller
« Ils m’invitèrent à dîner,
À manger une poule grasse.

Tout en mangeant la poule grasse,
Nous boirons beaucoup de verres,
Pendant ce temps le vent viendra,
Et la turbine tournera. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...