Lectio espitolæ...

Collecté en 2002 Sur les Communes de St-Affrique, St-Izaire Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La foi n'empêchait pas l'existence d'histoires drôles, de formules ou de chants satiriques raillant le clergé, les paroissiens ou les pratiques religieuses.

Les parodies du sacré sont calquées sur des matrices issues de la liturgie.

Son égrenés ici les noms des hameaux de la région ainsi que certains noms de familles.

Marguerite tient cette parodie du sacré de son grand-père (papeta), Joseph Bouzat de Broquiès.

Son

MARGUERITE BOUZAT

née Bouzat en 1932 à Saint-Affrique.

Transcription

Occitan
Français
« Lectio epistolœ,
La cabra de l’Amitonièr,
N’aviá pas qu’un pè.
Sabiá pas se l’aviá davans o darrèr.
Se decidèt a la tuar e a la debitar.
A Ruòls i prenguèron lo còl,
En montent als Mases,
Bosat i prenguèt lo cap,
Dabica las tripas,
Crassós los sabatons.
D’aquí anèt a Font-Panada
I prenguèron la levada,
A Sent-Liu, i prenguèron lo seu.
En passent al Cadenàs,
Ne prenguèron pas,
A Sent-Miquial,
Durand i prenguèt de sang,
E Landés lo somés.
D’aquí anèron a Sarreta,
I prenguèron la coeta.
Al Perairòl,
Liquièr ne prenguèt un quartièr.
En passent a Còsta-Rainald,
Alboí i paguèt de vin,
E Fornièr ne prenguèt un plen panièr. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...