J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L’école était fréquentée de façon assez irrégulière de Toussaint à Pâques car les enfants participaient aux travaux agricoles. 

Les écoliers (escolans) devaient parfois parcourir de longues distances à pied, mal chaussés, par tous les temps, pour se rendre à l'école.

Las castanhas tetas sont des châtaignes cuites à l'eau non épluchées.

Ethnotexte

MAISON DE RETRAITE SAUVETERRE

Aline COURBIN, née en 1923 à Carmaux (81) ; Joseph CROS, né en 1920 à Cabanès ; Roger DELORT, né en 1910 à Gramond ; Léa GAYRARD, née en 1913 à Favols de Castelmary ; Louise MARLHIAC, née Combes en 1910 à Sauveterre ; Claude MARTY, né en 1939 à Quins ; Yvette MAZENC, née Ferres en 1922 à Clairvaux ; Lucie CAUSSANEL, née Portes en 1908 à Pradinas ; Madeleine POUGET, née en 1914 à La Salvetat-Peyralès ; Mme RIVIÈRE, née Caussanel en 1927 à Pradinas ; Augusta ROSSIGNOL, née Cadène en 1911 à Najac ; Marcelle ROUSSET, née en 1928 à Manhac ; Paul VERNHES, né en 1930 à La Salette de Pradinas.

Transcription

Occitan
Français

« Per anar a l’escòla, fasiam còire las castanhas tetas, sens palar, e
n’emplissiam la museta. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...