J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Il y avait toutes sortes de petits métiers sédentaires ou ambulants comme le cordonnier appelé sudre ou pegòt, l’esclopièr (sabotier), lo jotièr (jougtier), lo barricaire (tonnelier), l’estamaire (étameur), l’amolaire, ganha-petit ou asugaire (rémouleur), le tailleur appelé sartre, lo cadièiraire (fabricant de chaises), lo candelaire (fabricant de chandelles), lo matalassièr ou matalassaire (fabricant de matelas), lo pelharòt ou pelhaire (chiffonnier)…

Ethnotexte

MAISON DE RETRAITE SAUVETERRE

Aline COURBIN, née en 1923 à Carmaux (81) ; Joseph CROS, né en 1920 à Cabanès ; Roger DELORT, né en 1910 à Gramond ; Léa GAYRARD, née en 1913 à Favols de Castelmary ; Louise MARLHIAC, née Combes en 1910 à Sauveterre ; Claude MARTY, né en 1939 à Quins ; Yvette MAZENC, née Ferres en 1922 à Clairvaux ; Lucie CAUSSANEL, née Portes en 1908 à Pradinas ; Madeleine POUGET, née en 1914 à La Salvetat-Peyralès ; Mme RIVIÈRE, née Caussanel en 1927 à Pradinas ; Augusta ROSSIGNOL, née Cadène en 1911 à Najac ; Marcelle ROUSSET, née en 1928 à Manhac ; Paul VERNHES, né en 1930 à La Salette de Pradinas.

Transcription

Occitan
Français

« A Sauvatèrra, i aviá lo ganha-petit qu’apelavan. Asu(g)ava los cotèls. Passava dins los vilatges e cornava. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...