Ieu n'ai cinc sòus…

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Sauveterre-de-Rouergue Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Faute de musiciens, on faisait danser à la voix en interprétant des pots-pourris, en chantant “al tra-la-la” ou en utilisant des objets du quotidien (peigne, bouteille et cuillères…).

La borrèia était la danse reine, sous une multitude de formes (de dos, de quatre, crosada, tornejaira, montanharda, calha, sauta-l'ase…), avant l'arrivée, dans les années 1850-1860, des danses dites "à la mode" : polka, polka-piquée, mazurka, varsovienne, autrichienne, scottish…

Ethnotexte

ADRIEN SOULIÉ

né en 1923 à Jouels de Sauveterre.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...