Las trèvas

Collecté en 1995 par CORDAE Sur les Communes de Salmiech, Trémouilles Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Dans leur nature ainsi que dans les différentes modalités de leur apparition, telles que nous les livrent les récits, les trèvas du canton de Pont de Salars ressemblent étroitement à celles de la région de Vezins.

Elles se trouvent au coeur de nombreux récits de peurs ou d'expériences mettant en jeu parfois la propre histoire des familles.

Elles s'ancrent ainsi dans un passé souvent très proche, se renouvelant sans cesse, et viennent alimenter encore le répertoire conté de la région.

Dans l'ouvrage sur le canton de Vezins nous distinguions les trèvas de l'extérieur des maisons s'apparentant à des mauvais esprits, de celles de l'intérieur des maisons, âmes en peine venant solliciter des messes ou des prières pour leur salut.

Les trèvas de l'extérieur des maisons semblaient prendre un malin plaisir à se déguiser afin de jouer des tours aux humains. Ici aussi de nombreux récits relatent ces jeux de la jeunesse au cours desquels le travestissement en Drac ou en trèvas était de mise.

L'école elle-même utilisait de tels récits pour illustrer ses leçons de morale. (CORDAE)

Son

DENISE SOULIÉ

née Jean en 1902 à Carcenac-Salmiech.

Transcription

Occitan
Français
« Las trèvas, ieu me'n soveni de las trèvas. Quand veniái de defòra, vesiái los ròcs que se levavan totes sols e se trasián per la fenèstra e copavan los carrèus.
Ieu ai vist aquò.
Lo curat veniá lo diminge per benesir mès lo diminge fasián pas. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...