Quand Margoton se'n va al molin…

Collecté en 1989 par CORDAE Sur les Communes de Salles-la-Source, Villecomtal Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les meuniers avaient la réputation de courtiser et de dévergonder les jeunes filles. Ici, la voracité sexuelle doit être mise en relation avec la sauvagerie du loup qui dévore l’áne. Nous avons déjà donné plusieurs versions de cette chanson dans les publications précédentes du G.E.M.P. (CORDAE)

Son

MARIE-LOUISE PÉRIÉ

née en 1912 à Polissal de Villecomtal. De Salles la Source.

Transcription

Occitan
Français
« Quand Margoton se’n va al molin,
Fialent sa quenolheta de li(g)a,
A chaval sus son ase,
La pon, la patanson,
A chaval sur son ase,
La bèla Marion.

Quand lo molinièr la vei venir,
De rire se pòt pas tenir :
“Estacatz aquí vòstre ase,
La pon, la patanson,
Estacatz aquí vòstre ase,
La bèla Marion.”

Lo temps que lo molinièr moliá,
La molinièira l’amor fasiá,
Lo lop li mangèt l’ase,
La pon, la patanson,
Lo lop li manjèt l’ase,
La bèla Marion.

Quand son paire la vei venir,
De grondar pòt pas tenir :
“De qu’as fach de nòstre ase ?
La pon, la patanson,
De qu’as fach de nòstre ase ?
La bèla Marion. »

Pas de traduction pour le moment.

© Centre d’animation de loisirs en Rouergue (CALER) et La Talvera - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...