Rossinholet sauvatge

Collecté en 1996 par IOA Sur les Communes de Rodez, Salmiech Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Une version de cette chanson a été publiée dans les Poèmes et chansons d'Arthémon Durand-Picoral (1862-1937) avec la mention : "air béarnais". Elle a été également publiée dans le recueil de La Bourrée.

Il existe des versions françaises de cette chanson souvent interprêtée sur un mode rappelant le chant du rossignol, oiseau messager de l'amour.

Son

MARIE-LOUISE MAZERAN

née Niel en 1923 à Rodez.

Transcription

Occitan
Français
« Rossinholet sauvatge,
Bresilha nuèch e jorn,
Amont dins los boscatges,
Al pè de tas amors,
Al pè de tas amors.

Ieu plori a tot’ora,
Plori, deserperat,
Ma cruèla pastora,
Per totjorn m’a quitat,
Per totjorn m’a quitat.

Quand ma mia m’aimava,
S’aviái de pensaments,
Mon car(a)mèl la sonava,
E veniá vitament,
E veniá vitament.

Duèi del puèg a la plana,
Li cridi pro mon lai,
A la voès que la sòna,
Me respònd pas jamai,
Me respònd pas jamai.

Ma gentilha Margarida,
Fasiá tot mon bonur,
De qué me val la vida,
Se n’ai pas pus son cur,
Se n’ai pas pus son cur ?

Adiu, falsa mestressa,
Falsa mestressa, adiu,
Pòs morir de tristessa,
Te sovengas pas d’ieu,
Te sovengas pas d’ieu. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...