En gardent mos motons…

Collecté en 1996 par IOA Sur les Communes de Rodez, Salmiech Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Popularisée par les anthologies nord-aveyronnaises, cette pastorèla semble très répandue en Begonhés.

Son

MARIE-LOUISE MAZERAN

née Niel en 1923 à Rodez.

Transcription

Occitan
Français
« En gardent mos motons,
Vesi los aucelons,
Que nisan dos a dos,
Que nisan dos a dos.
E bresilhan d’amor,
La nuèch amai lo jorn,
La nuèch amai lo jorn.

Ieu soi soleta aicí,
Tot lo temps a languir,
Que me cal pas sofrir,
Que me cal pas sofrir,
Luènh de mon pastorèl,
Que garda pel puèg bèl,
Que garda pel puèg bèl.

Amont lo long del riu,
Un mèrlhe a fach son niu.
Quora farai lo miu ?
Quora farai lo miu ?
De veire son bonur,
Me’n senti mal al cur,
Me’n senti mal al cur.

Mon amic Pèiroton,
M’a donat un moton,
L’ai pagat d’un poton,
L’ai pagat d’un poton.
Mès que venga lo jorn,
Lo pagarai melhor,
Lo pagarai melhor.

Maire, maridatz-nos,
Volèm far coma vos,
Dison qu’aquò’s bien doç,
Dison qu’aquò’s bien doç.
Vos avètz fach l’amor,
Ara aquò’s nòstre torn,
Ara aquò’s nòstre torn. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...