J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Fête du solstice d’été, la Sent-Joan a toujours été imprégnée de paganisme avec son feu (radal, joanada, fenestret, cabanon…) et les vertus ou les rites qui lui sont attachés. C’est aussi la grande fête de la loue (lòga) et des domestiques (vailets). La jeunesse faisait une ronde autour du feu puis sautait par-dessus le foyer.

Le curé venait souvent bénir le feu.

Le lendemain, on faisait passer les troupeaux sur les cendres du radal, notamment pour prévenir le piétin (garrelièira, mal-blanc, pesana, pesanha).

Ethnotexte

MAISON DE RETRAITE SAUVETERRE

Aline COURBIN, née en 1923 à Carmaux (81) ; Joseph CROS, né en 1920 à Cabanès ; Roger DELORT, né en 1910 à Gramond ; Léa GAYRARD, née en 1913 à Favols de Castelmary ; Louise MARLHIAC, née Combes en 1910 à Sauveterre ; Claude MARTY, né en 1939 à Quins ; Yvette MAZENC, née Ferres en 1922 à Clairvaux ; Lucie CAUSSANEL, née Portes en 1908 à Pradinas ; Madeleine POUGET, née en 1914 à La Salvetat-Peyralès ; Mme RIVIÈRE, née Caussanel en 1927 à Pradinas ; Augusta ROSSIGNOL, née Cadène en 1911 à Najac ; Marcelle ROUSSET, née en 1928 à Manhac ; Paul VERNHES, né en 1930 à La Salette de Pradinas.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...