La meisson en cantant

Collecté en 1992 par IOA Sur la Commune de Quins Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les moissons mécanisées ont succédé aux moissons avec la falç ou le volam autour de la Première Guerre mondiale. Il y eut tout d’abord des machines gavelairas, puis des ligairas. Les équipes (còlas) de moissonneurs (segaires, meissonièrs) travaillaient en cadence, en chantant, et les lieuses (gavelairas) qui les suivaient leur répondaient.

Ethnotexte

Julia FRAYSSE

née Bayol en 1899 à La Rénovie de Quins.

Transcription

Occitan
Français
« Cantavan dins los camps, los meissonièrs. 
Disián : “Ten la meisson es dubèrta !”
E cantavan. 
Meissonàvem amb una falç. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...