La cambe

Collecté en 1992 Sur la Commune de Quins Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le linge était en général produit sur place avec la laine des brebis (lana de las fedas), ou avec des fibres végétales : le chanvre (cambi, cambe) et le lin. 

On réservait à la culture du chanvre une parcelle de bonne terre appelée canabièira, canibièira ou canabon. Ces terres, fines et faciles à travailler, étaient souvent à proximité de l’eau. Elles sont généralement devenues des jardins potagers.

On broyait les végétaux avec des bargas appelées aussi bergadoiras ou bargadoiras. Ensuite, on les peignait avec un grand peigne en bois hérissé de piques (una penche de cardaire).

On filait à la quenouille (conolha) et au fuseau (fuse) ou au rouet (torn).

Il y avait des ateliers de tisserands (teissedres, teisseires, teissièrs) dans presque tous les villages.

Ethnotexte

Marie BÉTEILLE

née Cazals en 1909 à Lugan de Quins.

Transcription

Occitan
Français
« Ai vist far la cambe. La semenavan pièi après, quand èra longa, la triavan perque i aviá lo male e la femèla. Qué gardavan ? Me'n soveni pas. Pièi après la metián al forn. La trempavan après. Pièi après bargavan, apièi penchenavan. Nautres aviam de bargues al Masuc. I aviá un teisseire, Savy, del Clòt. Fasiá totas las telas mème fasiá de causas finas. Los seus parents ne fasián e el a contunhat ambe sa femna. Demoravan al Plan, al-dessús de Verdun, entremièg La Comba e Verdun.
La cambe se fasiá l'ivèrn, tot aquò. Se semenava a la prima, coma tot, e tota aquela cambe se fasiá l'ivèrn.
I aviá doas o tres femnas a Luganh, de memès, que ganhavan lor vida coma aquò. Se metián aquí al fons de l'escalièr e fialavan justament pel monde qu'avián facha la cambe e per anar far de la tela al Plan. 
Fialavan ambe la conolha e i escupissián per lo faire estirar.
La miá bèla-maire fialava la lana. Quand i aviá las restriccions, qu'aviam pas res, ai vista fialar la miá bèla-maire de lana per far de caucetas. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...