L'epitre de la Nacion…

Collecté en 2001 par IOA Sur la Commune de Pruines Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La foi n'empêchait pas l'existence d'histoires drôles, de formules ou de chants satiriques ironisant sur le clergé, les paroissiens ou les pratiques religieuses.

Ces chants satiriques et les parodies du sacré sont calqués sur des matrices issues de la liturgie.

Son

JULIEN COSTES

né en 1924 à Pruines.

Transcription

Occitan
Français
« L’epitre de la Nacion,
Aquò dels autres e pas miu.
L’autre jorn passère dins un país qu’i ère pas pus passat,
Dins aquel país dalhan las vinhas, foson los prats,
Foton lo fen dins los tonèls e lo vin pels plancats.
L’autre jorn me maridère, cresiái de far mon afar,
Ne prenguère pas qu’un vièlh femorieiràs. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...