Los escolans

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Pradinas Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

L’école était fréquentée de façon assez irrégulière de Toussaint à Pâques car les enfants participaient aux travaux agricoles. 

Les écoliers (escolans) devaient parfois parcourir de longues distances à pied, mal chaussés, par tous les temps, pour se rendre à l'école.

Las castanhas tetas sont des châtaignes cuites à l'eau non épluchées.

Pendant la récréation ou à la sortie de l’école, on pratiquait toutes sortes de jeux universels ou traditionnels comme passa-cotelon (le jeu de la savate), barras (le prisonnier), rengueta (le morpion), cuta-maura (cache-cache), las bolas (les billes) ou la toissa appelée aussi truèja ou maura (ancêtre du golf). Pour former les équipes, on avait recours à des comptines.

​Les enfants profitaient des fortes gelées pour jouer à la glissade (lisoleta, de lisar : glisser).

Ethnotexte

ACHILLE HYGONNENQ

né en 1905 à Pradinas.

Transcription

Occitan
Français
« Manjàvem a l’escòla e i aviá pas de sopa, manjàvem de castanhas tetas
e un tròç de fromatge, mès lo mai, aquò èra las castanhas.

Quand i aviá de glaça, fasiam a la lisoleta. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...