La calç

Collecté en 1998 par IOA Sur les Communes de Pradinas, Tayrac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pour avoir du froment, il fallut chauler les terres du Ségala. Avant le XXe siècle, les premiers approvisionnements en chaux (calç) se faisaient avec des chars à bœufs (carris de buòus). Les ségalas limitrophes des causses s’approvisionnaient aux fours à chaux (calcièrs) de Bertholène, Flavin, Sévérac, Lunel, Villefranche, Villeneuve, Carmaux…A partir de 1902, l'arrivée de la chaux de Carmaux par le Viaduc du Viaur a permis d'intensifier et de systématiser le chaulage sur le Ségala.

Far prodèl ou aprodelar signifie doubler l'attelage, mettre un second attelage en renfort.

Ethnotexte

ACHILLE HYGONNENQ

né en 1905 à Pradinas.

Transcription

Occitan
Français

« leu, soi anat a Carmauç ambe lo tombarèl e las vacas per quèrre la calç. Caliá cinc o sièis oras. Lo ser, menavan un autre coble de vacas per far prodèl per montar la còsta. Passàvem per Tairac. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...