Taisson

Collecté en 2000 Sur la Commune de Palmas Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Faute de musiciens, on faisait danser à la voix en interprétant des pots-pourris, en chantant “al tra-la-la” ou en utilisant des objets du quotidien (peigne, bouteille et cuillères…).

Apparues au milieu du XIXe siècle, les polkas et les mazurkas ont donné lieu à l'adaptation des paroles en occitan.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

MARGUERITE VIGOUROUX

née Fabry en 1925 à Palmas, décédée en 2018.

Transcription

Occitan
Français
« A… lo Taisson !

“N'ai crompat un moton fadon,
L'ai crompat, lo vòle pas vendre,
N'ai crompat un moton fadon,
L'ai crompat, lo vòle gardar.

Taisson, tira l'araire,
Taisson, tira lo jo.”

Mès la sabe pas tota. »
Taïssou
« Ah… le
Taïssou !

“J'ai acheté un mouton un peu fou,
Je l'ai acheté, je ne veux pas le vendre,
J'ai acheté un mouton un peu fou,
Je l'ai acheté, je veux le garder.

Taïssou, tire l'araire,
Taïssou, tire le joug.”

Mais je ne la connais pas toute. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...