Temps de pause durant la quête (quista) des œufs (uòus) pour Pâques (Pascas), trois garçons avec paniers (panièrs) à couvercle noirs, à La Font, 1942

J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Temps de pause durant la quête (quista) des œufs (uòus) pour Pâques (Pascas), trois garçons avec paniers (panièrs) à couvercle noirs, à La Font, 1942

Raymond Bouyssou, Roger et Maurice Gratuze.

En général, les quêtes des œufs réalisées par les enfants de chœur (clergues) avaient lieu pendant la semaine sainte. Parfois, ils s’annonçaient au cri de : « Alleluia, alleluii, la pascada amai lo vin ! » comme à Ambeyrac (Ambairac).

Sur la rive droite de la vallée d’Olt, à Saint-Parthem (Sant-Partèm), ils passaient la nuit en chantant la Passion en français. En Barrez (Barrés), ces chants étaient bilingues. Il s’agissait de sortes de “Revelhets” très répandus en Occitanie septentrionale (Auvèrnha, Lemosin) et attestés en Provence au milieu du XIXe siècle.

Photo

Temps de pause durant la quête (quista) des œufs (uòus) pour Pâques (Pascas), trois garçons avec paniers (panièrs) à couvercle noirs, à La Font, 1942
© GRATUZE Roger

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...