Glaudi-Glaudi

Collecté en 2001 Sur la Commune de Nauviale Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

GABRIEL PANASSIÉ

né en 1941 à La Combe de Nauviale.

Transcription

Occitan
Français
« Alara vos vau cantar lo “Glaudi-Glaudi” que la miá mameta me cantava quand ère jove per me gardar de languir quand los parents èran partits a la fièira e que esparàvem que tornèsson.

“D’ont venètz-vos, Glaudi-Glaudi ?
D’ont venètz-vos, Glaudinus ?
– D’a la guèrra !
– Li vos sètz vos gaire batut, Glaudi-Glaudi ?
Li vos sètz vos gaire batut, Glaudinus ?
– Òc ben, li me soi cunjat tuar !
– Qué seràn devenguts vòstres enfants, Glaudi-Glaudi ?
Qué seràn devenguts vòstres enfants, Glaudinus ?
– Seràn anats mandiar lo pan !
– Los cans los auràn manjats, Glaudi-Glaudi ?
Los cans los auràn manjats, Glaudinus ?
– A ! Auràn pres un pal !
– Lo pal se serà copat, Glaudi-Glaudi ?
Lo pal se serà copat, Glaudinus ?
– E que lo petacen !
– Ambe qué voliatz que lo petacen, Glaudi-Glaudi ?
Ambe qué voliatz que lo petacen, Glaudinus ?
– E que s’anen far fotre se vòlon !
– Ont volètz-vos èstre entarrat, Glaudi-Glaudi ?
Ont volètz-vos èstre entarrat, Glaudinus ?
– Al cap d’un cloquièr !
– Li vos poiràn pas portar, Glaudi-Glaudi !
Li vos poiràn pas portar, Glaudinus !
– E que li me giten !
– Li vos poiràn pas gitar, Glaudi-Glaudi !
Li vos poiràn pas gitar, Glaudinus !
– E que li me rabalen !
– Li vos poiràn pas rabalar, Glaudi-Glaudi !
Li vos poiràn pas rabalar, Glaudinus !
– E que m’estrigossen !
– Li vos poiràn pas estrigossar, Glaudi-Glaudi !
Li vos poiràn pas estrigossar, Glaudinus !
– E que s’anen far fotre se vòlon !” »
Claude-Claude
« Alors, je vais vous chanter le “Claude-Claude” que ma mémé me chantait quand j’étais jeune pour m'empêcher de m'ennuyer quand mes parents étaient partis à la foire et que nous attendions le retour.

“D’où venez-vous, Claude-Claude ?
D’où venez-vous, Claudinus ?
– De la guerre !
– Vous y êtes-vous beaucoup battu, Claude-Claude ?
Vous y êtes-vous beaucoup battu, Claudinus ?
– Bien sûr, j’ai cru m'y faire tuer !
– Que seront devenus vos enfants, Claude-Claude ?
Que seront devenus vos enfants, Claudinus ?
– Ils seront allés mendier leur pain !
– Les chiens les auront mangés, Claude-Claude ?
Les chiens les auront mangés, Claudinus ?
– Oh ! Ils auront pris un bâton !
– Le bâton se sera cassé, Claude-Claude ?
Le bâton se sera cassé, Claudinus ?
– Eh qu’ils le réparent !
– Avec quoi vouliez-vous qu’ils le réparent, Claude-Claude ?
Avec quoi vouliez-vous qu’ils le réparent, Claudinus ?
– Eh qu’ils aillent se faire foutre s’ils veulent !
– Où voulez-vous être enterré, Claude-Claude ?
Où voulez-vous être enterré, Claudinus ?
– Au bout d’un clocher !
– Ils ne pourront pas vous y porter, Claude-Claude !
Ils ne pourront pas vous y porter, Claudinus !
– Qu’ils m’y jettent !
– Ils ne pourront pas vous y jeter, Claude-Claude !
Ils ne pourront pas vous y jeter, Claudinus !
– Qu’ils m’y traînent !
– Ils ne pourront pas vous y traîner, Claude-Claude !
Ils ne pourront pas vous y traîner, Claudinus !
– Qu’ils m’y trimballent !
– Ils ne pourront pas vous y trimballer, Claude-Claude !
Ils ne pourront pas vous y trimballer, Claudinus !
– Qu’ils aillent se faire foutre s’ils veulent !” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...