Lo quilhièr

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Najac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le jeu collectif traditionnellement pratiqué en Rouergue, à l’occasion des fêtes ou bien le dimanche après la messe, était et reste encore souvent le jeu de quilles.

Avant la codification du jeu de quilles de huit par le docteur Joseph Ayrignac (1874-1951) en 1912, codification ayant permis l'organisation de concours, il existait de nombreuses variantes.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

HUBERT BOUYSSIÈRE

né en 1919 à La Borie de Villevayre, décédé en 2018.

Transcription

Occitan
Français
« Dins cada vilatge, a la sortida de la messa, i aviá un quilhièr. Cada vilatge ! Te fasián aquò dins un valat, te fasián aquò… Los quilhièrs èran plan ben faches mès mai que mai se fasiá dins un valat, aquò. Lo monde netejavan un valat, a la cima metián quatre pòsses e metián las quilhas drechas. Lo monde anavan… Jo(g)avan a las quilhas aquí. Ah oui !
Totes los jòcs èran diferents mès n'i aviá sièis, sièis e nòu, sièis quilhas o nòu quilhas, aquò dependiá. E una bola, una bola plan traucada e lo monde tiravan.
– Una bola traucada ?
– Ah oui ! I aviá per i passar e los quatre dets e per metre lo gròs.
Un còp èra, las tradicions, se vòls, cada vilatge aviá un bocinèl sas particularitats. I aviá de tot, d'alhurs. Disián : a tal endrech se fa coma aquò, a tal endrech se fa autrament… »
Le terrain de quilles
« Dans chaque village, à la sortie de la messe, il y avait un terrain de quilles. Chaque village ! Ils faisaient ça dans un fossé, ils faisaient ça... Les terrains de quilles étaient bien faits mais le plus souvent on le faisait dans un fossé, ça. Les gens nettoyaient un fossé, au bout ils mettaient quatre planches et ils dressaient les quilles. Les gens allaient...
Ils jouaient aux quilles là. Ah oui !
Tous les jeux étaient différents mais il y en avait six, six ou neuf, six quilles ou neuf quilles, ça dépendait. Et une boule, une boule bien trouée et les gens tiraient.
– Une boule trouée ?
– Ah oui ! Il y avait de quoi y passer les quatre doigts et pour mettre le pouce.
Autrefois, les traditions, si tu veux, chaque village avait un peu ses particularités. Il y avait de tout, d’ailleurs. Ils disaient : à tel endroit on fait comme ça, à tel endroit on fait autrement... »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...