L'òli de nose

Collecté en 2000 Sur la Commune de Najac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pendant longtemps la noix a fourni au Rouergue l’essentiel de l’huile (òli) qui était utilisée pour la cuisine en temps de Carême ou pour l’éclairage dans les lampes à huile (calelhs).

On organisait des veillées pour décortiquer les noix (desnogalhar) et la plupart des moulins possédaient un ase ou vertelh pour écraser les noix.

En occitan, le mot òli est masculin.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

GERMAINE COYNES

née Puechberty en 1908 à Mazerolles.

Transcription

Occitan
Français
« Fasiam l'òli, ne crompàvem pas d'òli. Desno(g)alhàvem, aviam de no(gu)ièrs. Òm aviá los no(gu)ièrs, desno(g)alhàvem, anàvem far l'òli a La Fregièira. N'aviam de bombonadas, d'òli, e tota l'annada òm se servissiá d'aquel òli. »
L’huile de noix
« Nous faisions l’huile, nous n’achetions pas d’huile. Nous cassions les noix, nous avions des noyers. Nous avions les noyers, nous cassions les noix, nous allions faire l’huile à La Frégère. Nous avions des bombonnes entières d’huile, et toute l’année nous nous servions de cette huile. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...