La pesca

Collecté en 1996 par IOA Sur la Commune de Murols Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La pêche, souvent pratiquée avec des techniques prohibées, procurait un complément d’alimentation ou de revenu apprécié.

Les bons braconniers respectaient les équilibres naturels.

On pêchait souvent à la main, a man-tasta.

L'épervier (esparvièr) est un grand filet rond et lesté que le pêcheur jetait selon une technique précise.

Le tremalh et le cinglon sont également des filets.

On pêchait la truite (trocha), le goujon (trogan) et l'écrevisse (escaravissa).

Ethnotexte

ANTONIN CARRIER

né en 1929 à Murols, décédé en 2015.

Transcription

Occitan
Français
« Lo grand-paire pescava a la man atanben. Aviá les cinglons atanben e l’esparvièr. N’atapava, d’aquel temps n’i aviá. Aicí i aviá las trochas e les trogans, e las escrevissas atanben. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...