La braga de lop pel mau de costat

Collecté en 1996 par IOA Sur la Commune de Murols Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Face au manque de ressources vétérinaires, on utilisait beaucoup les plantes médicinales : tanaisie (tanarida), sauge (sàuvia), mauve (malva), houx (grifol), hellébore fétide (braga de lop, marciule)…

Ethnotexte

LÉON POUJOL

né en 1935 à Aurières de Murols.

Transcription

Occitan
Français
« Mon pèra sonhava las bèstias un pèu. Aviá un remèdi pel mau de costat. Lor traucava la pèl, atí dejós, e lor metiá un cavilhon de la braga de lop qu’apelavan, una planta. Aquò possava pels òrts. 
Aquela planta, la metián sovent dins les estables per las malaudiás, per empachar que las bèstias siaguèsson pas malaudas. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...