Las prunas

Collecté en 1999 par IOA Sur les Communes de Morlhon-le-Haut, Vabre-Tizac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La pruna blua dels pòrcs ou paparèla, la tenca, la rojòta de Sent-Joan et parfois la pruna d’Agenh, étaient soit séchées pour faire des pâtisseries, soit distillées pour faire de l’eau de vie (aigardent).

Ethnotexte

Jacqueline ALAUX

née Mazières en 1939 au Puech de Peyrottes de Morlhon.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...