Saint-Esprit, descendez !

Collecté en 2000 Sur la Commune de Montsalès Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

La foi n'empêchait pas l'existence d'histoires drôles, de formules ou de chants satiriques ironisant sur le clergé, les paroissiens ou les pratiques religieuses.

Cette séquence est illustrée par un film tourné par M. Pelou.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

FRANÇOIS CAUSSIL

né en 1932 à La Grave de Montsalès.

Transcription

Occitan
Français
« Es coma a Gaurèls, aviam ajut un jubilé, sabètz. E alèra lo monde èran pas tròp pratiquents. Lo curè di(gu)èt al sacristenh :
“Cal far quicòm de sensationnel, ço ditz, per dire de los reténer vraiment. Alèra ieu montarai en cadièra, tu montaràs sus la vòuta e tendràs un pijon blanc. Dirai : Saint-Esprit, descendez ! E al trosième còp, faràs passar lo pijon pel trauc que sòrte dins la glèisa e diràn qu'es lo Saint-Esprit qu'es arribat sus l'èstre d'una colomba.”
L'autre teniá son pijon, amont. Aquel pijon rospetava. Voliá pas que l'entendèssen e lo sarrava…
Lo curè, quand sia(gu)èt vengut lo moment, di(gu)èt :
“ Saint-Esprit, descendez ! Saint-Esprit, descendez ! Saint-Esprit, descendez !”
Mès jamai lo pijon arribava pas.
“E alèra ?, ço ditz.
– E, ço ditz, lo Saint-Esprit a crebat…”
A dit de lo sarrar aviá crebat…
Fa que reüssi(gu)èt pas son còp. Parti(gu)èron pas convencuts… »
Saint-Esprit, descendez !
« C'est comme à Gaurels, nous avions eu un jubilé, vous savez. En ce temps-là, les gens n'étaient pas trop pratiquants.
Le curé dit au sacristain :
“Il faut faire quelque chose de sensationnel, dit-il, pour les retenir vraiment. Alors moi je monterai en chaire, toi tu monteras sur la voûte et tu tiendras un pigeon blanc. Je dirai : Saint-Esprit, descendez ! À la troisième reprise, tu feras passer le pigeon par le trou pour qu'il entre dans l'église, les gens diront que c'est le Saint-Esprit qui est arrivé sous la forme d'une colombe.”
L'autre tenait son pigeon en haut. Ce pigeon rouspétait. Il ne voulait pas qu'on l'entende, il le serrait…
Le moment venu, le curé a dit :
“Saint-Esprit, descendez ! Saint-Esprit, descendez ! Saint-Esprit, descendez !”
Mais jamais le pigeon n'arrivait.
“Et alors ?, dit-il.
– Le Saint-Esprit a crevé…”
À force de le serrer, il avait crevé…
Ça fait qu'il ne réussit pas son coup. Ils ne partirent pas convaincus. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...