Quand Pierron se'n va a la vinha…

J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Cette chanson est à rapprocher de "Joan, Joanet pren sa serpeta" ou de "Riuchiuchiu".

Les chansons de maris cocus sont relativement fréquentes, ici c'est avec le curé que l'épouse trompe son mari. Souvent, comme dans "Quand lo mèstre ven del mercat”, c'est avec un domestique.

Ce chant est illustré par un film tourné en 1965 par André Andrieu au Mas de Combies sur la commune de Villeneuve.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PAULIN BELVÈZE

né en 1931 à Montsalès.

Transcription

Occitan
Français
« Quand Pierron se’n va a la vinha,
Tro lalà lòn lèra lòn là,
Quand Pierron se’n va a la vinha,
Sa serpeta jos son braç,
Sa serpeta jos son braç.

Daissa sa femna al lièch cochada,
Tro lalà lòn lèra lòn là,
Daissa sa femna al lièch cochada :
“Desjunar me portaràs,
Desjunar me portaràs.”

Las uèch oras arribèron,
Tro lalà lòn lèra lòn là,
Las uèch oras arribèron,
Desjunar n’arribèt pas,
Desjunar n’arribèt pas.

Joan-Pierron pren sa serpeta,
Tro lalà lòn lèra lòn là,
Joan-Pierron pren sa serpeta,
E va veire que fasiá,
E va veire que fasiá.

Tròba sa femna al lièch cochada,
Tro lalà lòn lèra lòn là,
Tròba sa femna al lièch cochada,
Lo curat entre sos braçs,
Lo curat entre sos braçs.

“Aquí cossí fan las femnas,
Tro lalà lòn lèra lòn là,
Aquí cossí fan las femnas,
Quand los òmes li son pas,
Quand los òmes li son pas.

Vos fan portar de banas,
Tro lalà lòn lèra lòn là,
Vos fan portar de banas,
De banas coma lo braç,
De banas coma lo braç.

A… se ieu n’aviái una,
Tro lalà lòn lèra lòn là,
A… se ieu n’aviái una,
Aquò se passariá pas coma aquò,
Li barrariái lo trauc d’en bas !” »
Quand Pierrou s'en va à la vigne…
« Quand Pierrou s'en va à la vigne,
Trou lala lon lère lon la,
Quand Pierrou s'en va à la vigne,
Sa serpette sous son bras,
Sa serpette sous son bras.

Il laisse sa femme au lit couchée,
Trou lala lon lère lon la,
Il laisse sa femme au lit couchée :
“Le déjeuner tu me porteras,
Le déjeuner tu me porteras.”

Huit heures arrivèrent,
Trou lala lon lère lon la,
Huit heures arrivèrent,
Le déjeuner n'arriva pas,
Le déjeuner n'arriva pas.

Jean-Pierrou prend sa serpette,
Trou lala lon lère lon la,
Jean-Pierrou prend sa serpette,
Et va voir ce qu'elle faisait,
Et va voir ce qu'elle faisait.

Il trouve sa femme au lit couchée,
Trou lala lon lère lon la,
Il trouve sa femme au lit couchée,
Le curé entre ses bras,
Le curé entre ses bras.

“Voilà comment font les femmes,
Trou lala lon lère lon la,
Voilà comment font les femmes,
Quand les hommes n'y sont pas,
Quand les hommes n'y sont pas.

Elles vous font porter des cornes,
Trou lala lon lère lon la,
Elles vous font porter des cornes,
Des cornes comme le bras,
Des cornes comme le bras.

Ah… si moi j'en avais une,
Trou lala lon lère lon la,
Ah… si moi j'en avais une,
Ça ne se passerait pas comme ça,
Je lui fermerais l'orifice du bas !” »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...