Les comunals

Collecté en 1999 Sur la Commune de Montpeyroux Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En pays occitan, le mot comuna désigne aussi bien le territoire que l’institution ou la mairie. Celle-ci est également appelée ostau comun ou ostau comunal. Le terme de comunal désigne les parcelles communales (lo patus, lo codèrc…). On y gardait naguère le bétail : pòrcs, vacas, cabras, aucas… Sur les communaux importants, il pouvait y avoir un pastre comun. Certains comunals étaient cultivés.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Lucien ANGLADE

né en 1912 à Montpeyroux.

Transcription

Occitan
Français
« A ben, les comunals aquò èra un ben un pauc partajat pels abitents.
A ben, les exploatavan : lo bestiau, oui, lo bestiau, las recòltas se fasián de d'abans. Ara se’n fa pas plus, de recòltas, mès, de d'abans, lo monde fasián de recòltas : de blat, de trufas e ainsi de suita…
Aquò èra de camps que devián èstre trabalhats jusca tres ans, de les trabalhar e de li metre de trèfla pendent tres ans. Mès aquò d’aquí s’es perdut. Al jorn d'uèi, ambe d’engraisses, lo monde an pas pus laurat e an conservat les camps. »
Les communaux
« Eh bien, les communaux c'était un bien un peu partagé entre les habitants.
Eh bien, ils les exploitaient : le bétail, oui, le bétail, les récoltes se faisaient avant.
Maintenant, on n’en fait plus, des récoltes, mais autrefois les gens faisaient des récoltes : du blé, des pommes de terre et ainsi de suite...
C’était des champs qui devaient être travaillés jusqu’à trois ans, il fallait les travailler et y mettre du trèfle pendant trois ans. Mais cela s'est perdu. Aujourd’hui, avec des engrais, les gens n’ont plus labouré et ont conservé les champs. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...