Caliá pas tombar

Collecté en 1999 Sur la Commune de Montpeyroux Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les parents de Lucien lui avaient souvent dit qu'en présence du loup on ne risquait rien. Mais il ne fallait toutefois pas tomber...

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

LUCIEN ANGLADE

né en 1912 à Montpeyroux.

Transcription

Occitan
Français
« Dins ma junessa, se parlava dels lops. E tot lo monde, les gòsses, n'avián por e tot aquò. Mès aquò d'aquí o ai pas vist, ieu, mès mos parents o avián vist.
Dins lo bòsc d'a Boet, aquí, aviá rencontrat de lops. Mès enfin, lo lop, vos seguiá mès mas que tombèssetz pas, vos disiá pas res. Seguiá mès cercava a pas morsar. Mès, se tombàvetz, vos saltava dessús. Caliá pas tombar.
– Vrai ou pas vrai…
– A… si, si, mès aquò's vertat, aquò ! Mos parents o avián pro dich que caliá pas avere por del lop a condicion de pas tombar. Mès caliá pas tombar, se tombàvetz… »
Il ne fallait pas tomber
« Dans ma jeunesse, on parlait des loups. Et tout le monde, les gosses, en avaient peur et tout ça. Mais ça, je ne l’ai pas vu, moi, mais mes parents l’avaient vu.
Dans le bois de Bouet, là, il avait rencontré des loups. Mais enfin, le loup, vous suivait, mais pourvu que vous ne tombiez pas, il ne vous faisait rien. Il suivait mais il ne cherchait pas à mordre. Mais, si vous tombiez, il vous sautait dessus. Il ne fallait pas tomber.
– Vrai ou pas vrai...
– Ah... si, si, mais c’est vrai, ça ! Mes parents l’avaient assez dit qu’il ne fallait pas avoir peur du loup à condition de ne pas tomber. Mais il ne fallait pas tomber, si vous tombiez... »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...