Pierre historiée 5 juillet 1496 avec inscription en occitan, à Roquetaillade, juin 1997

Sur la Commune de Montjaux Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pierre historiée 5 juillet 1496 avec inscription en occitan, à Roquetaillade, juin 1997

C'est en occitan qu’est rédigée l’inscription de l'église (glèisa) de Roquetaillade (Ròcatalhada) datée de 1496.
Elle témoigne de l’officialité de la lenga nòstra pendant près de sept siècles. Cette langue, qui fut jusqu’au début du XXe siècle la première langue des Rouergats, est encore parlée par les anciens du département.

« L’an MCCCCXCVI lo V de julh si come[n] set lo p[rese]nt te[m]ple.

Pauset la p[remieyr]a peyra lo noble A. de Madagot.

Lo q[ue] fes lodich te [m]pie era M. B. Laur. »
« L’an 1496, le 5 juillet fut commencé le présent temple.

La première pierre fut posée par le noble A. de Madagot.

Celui qui fit le dit temple était M. B. Laur. »

« Roquetaillade : Le prieuré de Saint-Pierre dépendait de l’évêque. L’église fut reconstruite par le cardinal Bertrand de Mandagout en 1353. La seigneurie a appartenu à la famille de Mandagout (fin XIVe s.). Puis elle passa à la famille de Lescure, à celle de Dupuy-Montbrun et enfin aux Julien, par mariage en 1691. Ils prirent le nom de Julien de Roquetaillade. Le château fut assiégé en 1502 par le bâtard d’Armagnac qui voulait forcer le seigneur à lui rendre hommage. Il fut pris en 1574 par les calvinistes et en grande partie détruit par un incendie en 1733 (sauf la grande tour). » (Jean Delmas, 1997)

Photo

Pierre historiée 5 juillet 1496 avec inscription en occitan, à Roquetaillade, juin 1997
© Institut occitan de l'Aveyron

Photo

Pierre historiée 5 juillet 1496 avec inscription en occitan, à Roquetaillade, juin 1997
© Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...