Lo lop e lo musicaire

Collecté en 2000 par IOA Sur les Communes de Montézic, Taussac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les récits d’expérience relatifs au loup mis en fuite par le bruit du frottement de sabots ferrés ou par le son fortuit d’un instrument de musique sont nombreux en Rouergue. En pays montanhòl il s’agit souvent de la cabreta.

Il s’agit de récits dont les acteurs et les lieux sont identifiés.

Claude Peyrot (1709-1795), auteur occitan du Millavois, en donne une version en vers, "Lo lop e lo graile", dans Poésies rouergates.

Ethnotexte

LÉONIE GALDEMAR

née Plas en 1935 à Taussac.

Transcription

Occitan
Français
« Ieu l’ai pas conegut mès ma maire, dins lo temps, disiá que lo grand-paire jo(g)ava de l’acordeon. En traversent un boès i aviá un lop que lo seguiá. En se baissent, fa(gu)èt miaunar l’acordeon e aquò fa(gu)èt partir lo lop. S’apelava Plàs. »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...