Lo Drac al molin de Narbona

Collecté en 2000 Sur les Communes de Montbazens, Peyrusse-le-Roc Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le Drac ou Drap est un personnage fantastique parfois farceur ou moqueur, souvent inquiétant, qui avait la faculté de se transformer en animal ou en objet. Esprit aquatique chez les Romains, on disait qu'il était le fils du Diable.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

GÉRARD GRANDSAGNE

né en 1922 à La Conquie de Peyrusse.

Transcription

Occitan
Français
« Sus la comuna d’a Montbasens, li aviá un molin qu’apelavan lo molin d’a Narbona.
E alèra, li aviá una molinièira que velhava lo ser e fialava. Pendent que se caufava en fialent, fasiá caufar un fo(g)assonèl per manjar quand auriá finit. E, cada ser, quand lo fo(g)assonèl èra prèste, lo Drac veniá e lo li preniá ! Alèra la molinièira volguèt s’arrenjar per que aquò arribèsse pas pus, aquò…
Lo lendeman, tornèt se metre a fialar, fa(gu)èt son fo(g)assonèl e fa(gu)èt caufar la rispa del fuòc, tota roja. Quand lo Drac venguèt, li fotèt aquò sus l’esquina.
Lo Drac agèt talament de mal que se'n anèt en crident :
“Molinièira, auràs pas pus d’ai(g)a a la paissièira !”
E anèt far un trauc pel prat de La Garriniá, sul riu qu’alimentava Narbona e, dempièi, lo molin d’a L’Escubiá qu’es per dejost mòl quand vòl e lo molin d’a Narbona mòl quand pòt. »
Le Drac au moulin de Narbonne
« Sur la commune de Montbazens, il y avait un moulin qu’ils appelaient le moulin de Narbonne.
Et alors, il y avait une meunière qui veillait le soir et qui filait. Pendant qu’elle se chauffait en filant, elle faisait chauffer un petit gâteau pour le manger quand elle aurait fini. Et, chaque soir, quand le petit gâteau était prêt, le Drac venait et le lui prenait ! Alors la meunière voulut s’arranger pour que ça n’arrive plus, ça...
Le lendemain, elle se remit à filer, elle fit son petit gâteau et elle fit chauffer la pelle à feu, toute rouge. Quand le Drac vint, elle lui mit ça sur le dos.
Le Drac eut tellement mal qu’il s’en alla en criant :
Meunière, tu n’auras plus d’eau dans ta retenue !”
Et il alla faire un trou dans le pré de La Garinie, sur le ruisseau qui alimentait Narbonne et, depuis, le moulin de L’Escubie qui est en dessous moud quand il veut et le moulin de Narbonne moud quand il peut. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...