J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Fête du solstice d’été, la Saint-Jean a toujours été imprégnée de paganisme avec son feu (radal, radau, joanada, fenestret, cabanon…) et les vertus ou les rites qui lui sont attachés. C’est aussi la grande fête de la loue (lòga) et des domestiques (vailets).

La jeunesse faisait une ronde autour du feu puis sautait par-dessus le foyer.

On disait que la joanada éloignait le renard des poulaillers.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

MARIE-LOUISE BARTHÈS

née Durand en 1923 au Cros de Mounès-Prohencoux.

Transcription

Occitan
Français
« Fasiam la joanada sus un endrech que se vegèsse de luònt parce que tot lo monde, dins los environs, la fasiá e caliá que se vegèsson d'un a l'autre.
Totes los joves anavan al torn de la joanada, fasián la rònda e pièi la caliá sautar.
Aicí la memè i anava… Disiá que la caliá faire per que lo rainald mangèsse pas las polas. »
Le feu de la Saint-Jean
« Nous faisions le feu de la Saint-Jean à un endroit qui se voie de loin parce que tout le monde, dans les environs, le faisait et il fallait qu'ils se voient l'un, l'autre.
Tous les jeunes allaient autour du feu de la Saint-Jean, ils faisaient la ronde et puis il fallait le sauter.
Ici la mémé y allait… Elle disait qu'il fallait le faire pour que le renard ne mange pas les poules. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...