Los peses de Marzials

Collecté en 2000 Sur les Communes de Millau, Montjaux Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les pois de Marzials étaient très réputés sur les marchés millavois.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

PIERRE (RENÉ) ROQUES

né en 1940 à Marzials de Montjaux.

Transcription

Occitan
Français
« Marzials, dempièi tota nòstra coneissença, aquò èra reputat per sos peses. Totes los mercats de Milhau, lo dimècres e lo divendres… Començàvem a la fin de mai dinca-z-a la jalada, dinca Totsants. Encara dins nòstras epòcas, duèi èra mercat a Marzials… a Milhau, totes los peses venduts sul mercat de Milhau, venián totes de Marzials.
Cal dire qu'a Marzials l'exposicion e pièi sustot la tèrra favorizan aquela cultura.
Los peses, n'i a bravamensas de qualitats, d'espèças, mès cal dire que los que se semenan al mes de decembre o janvièr son robustes mès son pas sucrats. Alara, al debut, fasèm de provençal, ara l'an batejat doça provença. Pièi ven lo mervelha, lo mervelha de Kelvedon, aquel es lo pus sucrat. Se fa atanben un pauc de lincoln qu'es sucrat atanben. E pièi atanben, qu'ai emblidat de vos o dire, se fa bravamenses de peses larges qu'apelam, los peses manja-tot mès aquel se semena al mes de decembre e es un dels premièrs que ven, cal lo pichon provençal. »

Les pois de Marzials
« Marzials, du plus loin que nous nous souvenons, c'était réputé pour ses pois. Tous les marchés de Millau, le mercredi et le vendredi… Nous commencions à la fin mai jusqu'aux gelées, jusqu'à Toussaint. Encore de nos jours, aujourd'hui c'était le marché à Marzials… à Millau, tous les pois vendus sur le marché de Millau, tous venaient de Marzials.
Il faut dire qu'à Marzials l'exposition et puis surtout la terre favorisent cette culture.
Les pois, il en existe beaucoup de qualités, d'espèces, mais il faut dire que ceux qui sont semés au mois de décembre ou janvier sont robustes mais ils ne sont pas sucrés. Alors, au début, nous faisons du provençal, aujourd'hui ils l'ont baptisé douce provence. Puis vient le merveille, le merveille de Kelvedon, celui-ci est le plus sucré. On fait aussi un peu de lincoln qui est sucré aussi. Et puis aussi, j'ai oublié de vous le dire, on fait beaucoup de pois larges comme nous les appelons, les pois mange-tout mais celui-là est semé au mois de décembre et c'est une des premiers qui sort, il faut le petit provençal. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...