Lo ròcafòrt

Collecté en 2000 par IOA Sur la Commune de Marcillac-Vallon Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Avant l’avènement de la Lacaune et du roquefort, beaucoup de fermes avaient un petit troupeau de moutons pour le lait, la laine et l’agneau.

Avec le développement de Roquefort, progressivement, à partir de la fin du XIXe siècle, des laiteries (lachariás) s’installèrent dans les villages, dans certains hameaux et même dans les exploitations les plus importantes, partout en Rouergue, à l’exception de l’extrême nord et de l’ouest du département. Beaucoup de villages avaient plusieurs laiteries dépendant de sociétés différentes.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

URBAIN LACAZE

né en 1904 à Marcillac.

Transcription

Occitan
Français
« Fasián de vin e pièissa n'i aviá tot plenses qu'avián de vacas o de fedas. Molzián las fedas per far lo ròcafòrt. »

Pas de traduction pour le moment.

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...