Lo jòus sent

Collecté en 1998 par IOA Sur la Commune de Manhac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Pendant la semaine sainte (setmana senta), pour annoncer les offices, les enfants palliaient le silence des cloches (campanas) parties à Rome le jeudi saint (jòus sent) à grand renfort de crécelles (ranes, renetas), de heurtoirs (tustets), de trompes en écorce (còrnas, trompas, trompetas), de sifflets (estufles, sublets), d'anches (caramèlas), de coquillages (cauquilhas de mar), de sonnailles (esquilas, esquilons, clapas) et de cornes (banas) de vache (vaca) ou de bœuf (buòu). Les cloches revenaient le jour de Pâques (Pascas), pendant la messe.

Dans certaines paroisses, à la fin de l'office des Ténèbres, les enfants déclenchaient un tintamarre dans l'église.

Ethnotexte

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...