Las sègas a Las Canabièiras

Collecté en 1996 par IOA Sur les Communes de Lestrade-et-Thouels, Salles-Curan, St-Rome-de-Tarn Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Les grosses exploitations embauchaient des équipes (còlas) de moissonneurs (segaires) dont le responsable était appelé colièr. Ces còlas se déplaçaient vers le nord à mesure que les céréales mûrissaient.

La mécanisation arriva au moment de la Première Guerre mondiale.

On emploie le qualificatif paure (pauvre) pour désigner une personne décédée : lo miu paure òme, la miá paura femna, lo paure Francés, lo paure papeta…

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

ROSA DURAND

née Vigroux en 1899 à Cayzac de Lestrade.

Transcription

Occitan
Français
« I anava lo paure papà, i anava far las sègas. Montava a Las Canabièiras e nautres èrem aval a L'Estrada, dejost L'Estrada, a Toèls s'apèla, a La Constanciá. E montava a Las Canabièiras. Nautres, nos semblava qu'èra luènh, aquò, Las Canabièiras ! Èrem joves, los enfants, e nos semblava qu'èra luènh, qu'anava luènh ! Anava faire una setmana o doas de sègas a Las Canabièiras, aicí. »
Les moissons aux Canabières
« Il y allait mon papa, il y allait faire les moissons. Il montait aux Canabières et nous nous étions là-bas à Lestrade, sous Lestrade, ça s'appelle Thouels, à La Constancie. Et il montait aux Canabières. Nous, il nous semblait que c'était loin, ça, Les Canabières ! Nous étions jeunes, les enfants, et il nous semblait que c'était loin, qu'il allait loin ! Il allait faire une semaine ou deux de moissons aux Canabières, ici. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...