Tròta topin…

Collecté en 1994 par CORDAE Sur les Communes de Lescure-Jaoul, Lunac Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Le "Tròta topin" se dansait généralement à la fin des fêtes votives. Nos informateurs nous ont rapporté plusieurs chorégraphies possibles.

La première, sans doute la plus simple, consistait à tourner en se tenant par la main, comme pour une farandole.

Une seconde chorégraphie consistait à changer de sens à chaque changement de phase musicale.

Dans certaines communes le "Tròta topin" servait aussi pour la "Dança de la balaja". Les danseurs devaient alors se baisser chaque fois que celui qui tenait le balai les menaçait. Parfois aussi le balai pouvait être remplacé par le drapeau des conscrits.

A Tayrac, le 'Tròta topin', avec ce même drapeau des conscrits, servait à faire danser les derniers mariés de l'année. (CORDAE)

Son

AIMÉ IZARD

né en 1913 à La Borie de Lunac, de La Servilie de Lescure-Jaoul.

Transcription

Occitan
Français
« Tròta topin, que topin que trotava,
Tròta topin, que topin que trotèt. (bis)

Tròta topin,
Tròta topin,
Tròta topin,
Tròta topin,
Tròta topin.

Tròta topin, que topin que trotava,
Tròta topin, que topin que trotèt. (bis) »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...