Descocolhar, despelofrar lo milh

Collecté en 1994 par IOA Sur les Communes de Lescure-Jaoul, Morlhon-le-Haut Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

On cultivait du maïs en grain (milh), notamment pour le gavage des oies (aucas) et l'engraissement des cochons (pòrcs, tessons), et on organisait de joyeuses veillées (velhadas) pour le dépouiller (descocolhar, despelofrar).

Ethnotexte

LUCIEN ET MARIE-THÉRÈSE RICARD

né en 1925 à Bourlac de Lescure-Jaoul ; née Calvignac en 1931 à Morlhon.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...