Quand ieu me vau jaire…

Collecté en 2000 Sur les Communes de Le Nayrac, Montézic Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

Au XXesiècle, les anciens priaient encore en occitan. Dans les familles rouergates, la prière commune était de rigueur, surtout le soir.

Vidéo

© Amic BEDEL - Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Marie DELBOUIS

née Montel en 1910 au Nayrac.

Transcription

Occitan
Français
« Quand ieu me vau jaire,
Prene Dius per paire,
La Senta-Vièrja per ma maire,
Les anges per mos fraires ;
Adiu-siatz mon protectur,
Lo Filh de Maria,
A pres la senta ostia.
Mon Dius, ieu me còche ieu,
Cinc anges lai tròbe ieu,
Dos als pès, tres al cabèç,
Nòstre Sénher m’a dich,
Que m’endormiguèsse,
De por n’aguèsse,
Que ieu me gardariá de fuòc e de flama,
Me fariá bona garda de mon còrs e de mon arma. »
Quand je vais me coucher…
« Quand je vais me coucher,
Je prends Dieu pour père,
La Sainte-Vierge pour mère,
Les anges pour frères ;
Bonjour, mon protecteur,
Le Fils de Marie,
A pris la sainte hostie.
Mon Dieu, je me couche,
Je trouve là cinq anges,
Deux à mes pieds, trois à mon chevet,
Notre Seigneur m’a dit
Que je m’endorme,
Que je n'aie pas peur,
Qu’il me garderait du feu et de la flamme,
Qu’il ferait bonne garde de mon corps et de mon âme. »

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...