Les escaïsses

Collecté en 2001 par IOA Sur les Communes de Le Cayrol, Montpeyroux Voir sur la carte
J'apporte des précisions ou
je demande la traduction >

Introduction

En général, le gendre prenait pour surnom (escaïs-nom) celui de la famille de son épouse, s’il venait vivre sous le toit de celle-ci. Ainsi les noms et les surnoms occitans du pays se sont transmis depuis le Moyen Age avec une certaine continuité.

Ethnotexte

Fernande RAYNALDY

née Bertrand en 1934 à Irissac du Cayrol.

Transcription

Occitan
Français
« Mon grand-paire, que s’apelava Malet, l’apelavan Casau, lo vesin, Mirabèl, l’apelavan Clamenç, e l’altre vesin que s’apelava Mirabèl atanben, l’apelavan Joan-Ròma. A La Vitarèla, i aviá lo Vicari, Linon, Joan de Joan-Toèna, lo Gròs, al Mas del Bòsc i aviá lo Fustièr… »

Pas de traduction pour le moment.

© Tous droits réservés Institut occitan de l'Aveyron

Localisation

Vous aimerez aussi...

En cours de chargement...